Qu’est-ce que l’AMP ?

Par Angelina Harari, présidente de l’Association mondiale de psychanalyse.

« L’AMP réunit sept Écoles, situées dans différents pays, sur différents continents. Caractérisée par la diversité des langues et des styles, elle est une expérience translinguistique qui entend maintenir vivante l’orientation lacanienne et la psychanalyse. Tous ses membres ont en effet un point commun : leurs références théoriques, leur souci de la formation de l’analyste, leur manière de pratiquer la psychanalyse, leur doctrine sur la fin de l’analyse. Ses membres vivant dans des milieux sociaux et culturels différents, se sentent, un par un, former une École UNE, partageant son destin, partageant comme destin : la psychanalyse.

L’existence de l’AMP est une conséquence de l’enseignement de Jacques Lacan, tel qu’il s’est répandu hors de France, ainsi que Jacques-Alain Miller l’a relevé en voyant arriver en nombre des collègues argentins au Séminaire de Caracas, en 1980, autour de l’enseignement de Jacques Lacan, une première en Amérique Latine. Ainsi, dès sa naissance en 1981, le sujet École de la Cause freudienne envisageait déjà le monde au-delà de ses frontières. Un jalon crucial a été la création de l’AMP par J.-A. Miller en 1992. Huit ans plus tard, le signifiant « École Une » est venu capitonner la particularité de l’AMP, c’est-à-dire son extimité. »

Angelina Harari, Sao Paulo, avril 2021.